jeudi 28 février 2013

Flash back # 1: La rencontre

La rencontre avec nos filles Agathe et Garance le 2 janvier dernier, il y a maintenant presque 2 mois jour pour jour , s’est parfaitement bien déroulée, fluide, facile, et simple, juste heureuse et belle...

La veille au soir,  nous avons consciencieusement tout préparé et tout re-checké à plusieurs reprises. A commencer par l'horaire de départ avec la société de transport (nous avons booké une voiture avec chauffeur pour la journée, plutôt que de nous fier à des taxis), on a bien dû demander trois fois à la réception confirmation de la durée prévisionnelle du trajet pour être à l'heure au RV au DSDW!
Tous les papiers ont été revérifiés, le cartable vidé, re-rempli, juste histoire d'être sûrs. On a finalisé notre liste de questions à poser, qu'on a fait imprimer à la réception. On avait fait repasser nos tenues, on les a ré-essayées, moi j'ai hésité avec une autre, que j'ai essayée aussi, pris l'avis de mon Namoureux, et finalement, nous sommes restés sur ce qui était  initialement prévu. On a choisi des tenues colorées, beige et orange pour moi, beige pour mon Namoureux, pas des trucs noirs et tristes à l'occidentale qui risquent de leur faire peur!  Et nous finalisons la préparation de leurs petits sacs à dos, ainsi que le cadeau à remettre à notre assistante sociale.
On a peu mangé, beaucoup discuté, on s'est beaucoup interrogé sur la manière dont la journée allait se passer, dont les filles allaient réagir, si on rentrerait avec elles le jour même ou seulement le lendemain... Un mélange de nervosité, de sérénité, de soulagement, et de très grande impatience d'y être enfin! On se couche vers une heure... et oui, nous avons dormi!

Le matin du jour J, le réveil sonne tôt, histoire d'avoir le temps de nous préparer et de ne rien oublier, histoire surtout d'avoir l'air sympas et propres sur nous ;-), et de leur faire une bonne première impression !!
A 7h30, RV avec notre chauffeur, Teddy, un  gars bien sympa, qui nous détend un peu, mais qui respecte aussi notre silence un peu angoissé. En même temps, je me sens heureuse et étrangement sereine, calme. Je me demande bien sûr si je vais pleurer ou non, j'ai les yeux humides plus d'une fois,  mais je ne ressens rien de négatif, je ne me sens pas oppressée. J'ai ce sentiment d'y être enfin, d'être à ma place, et cela donne une sorte de force tranquille très apaisante, qui me surprend.

On arrive très en avance au DSDW, à 8h15 pour un RV à 9h,  ce qui laisse le temps à mon Namoureux de fumer une cigarette dehors, tous les deux un peu tendus quand même. Ensuite, on entre au DSDW et on monte à l'étage du lieu de RV, qui sera aussi l'étage où se tiendra le board. On nous installe dans une salle , l' "intake room 2" , dans laquelle se trouvent deux bureaux séparés d'une cloison amovible et des vieux clapets / piles de documents, on n'ose pas trop s'asseoir, donc on attend debout. Un autre couple avec un enfant arrive un peu plus tard, puis vient Mme Ruthairath, tout à fait charmante, qui reçoit d'abord l'autre famille du fait d'un départ en province à suivre pour se rendre à l'orphelinat de leur enfant. Nous proposons donc de quitter la pièce et attendons dehors.

Mme Ruthairat nous reçoit vers 9h30, pour un RV rapide, une demi-heure environ. Le RV avec elle a surtout consisté en un calage administratif des pièces restant à finaliser d’ici le board (passeports des filles et traduction de la lettre de placement), et en réponses à quelques-unes de nos questions. Peu de réponses ont été obtenues, en fait... A priori pas d'infos dispos... Nous lui remettons son cadeau, qu'elle n'ouvre bien sûr pas en notre présence (cela ne se fait pas en Thaïlande), mais nous remercie chaleureusement.

Nous sommes ensuite partis avec elle en direction du Pakkred Babies' Home, à environ une quarantaine de minutes. Elle s'excuse de porter un pantalon, nous expliquant qu'elle avait prévu initialement une jolie robe, mais devant le froid ce matin-là (28°), elle a renoncé et mis un  tailleur pantalon. On sourit poliment, nous on meurt de chaud déjà depuis un bon moment ;-) ... Pendant le trajet, elle nous explique le déroulé prévisible de la journée, et  nous prévient que nous ne rentrerons peut-être pas avec les filles en fin d'après-midi, qu'il faudra peut être revenir le lendemain. Nous parlons de l'orphelinat, de son fonctionnement... Elle pense même à demander au chauffeur de garder le ticket du péage de l'autoroute pour  nous le remettre en souvenir, une vrai pro! Lorsque nous quittons l'autoroute et que nous voyons le panneau de la commune Pakkred, je me mets à pleurer: je pense aux filles, au bouleversement que va connaître leur vie ce jour-là, ça me retourne. Je respire, je me calme, je me reprends, et déjà nous arrivons devant l'orphelinat. ça arrive bien vite!
Nous sommes donc arrivés à l’orphelinat vers 11 h moins le quart, et avons été accueillis dans la petite pièce de la maison des parents par la directrice adjointe . Nous ont été remis leurs dossiers médicaux, un cadeau et surtout un album photo des filles depuis leur naissance, que nous avons regardé en les attendant, tout en commençant à poser des questions sur leur mode de vie et leurs habitudes. Nous nous sentons heureux et c'est un grand bonheur de découvrir des photos d'elles bébé, de voir leur évolution, et de les voir toujours souriantes sur les photos!
Un petit quart d’heure après, les filles sont arrivées tenues par la main par leur nourrice, Sim, qui s’est chargée d’elles depuis qu’elles sont âgées 6 mois. Elles ont l'air concentré, un peu tendu, le visage un peu fermé, mais déterminées. C’est mon Namoureux qui a vu leur reflet dans le miroir de la pièce, car elles sont arrivées derrière nous. Nous sommes sortis et les avons donc rencontrées dehors.
Après un waï (salut thaï) elles nous ont regardés et nous avons commencé à leur parler. Elles avaient à la main les peluches que nous leur avions envoyées. Nous sommes souriants, hyper souriants, une joie immense et sereine en même temps nous envahit. Je sais que je ne pleurerai pas, je me sens si bien... Elles sont impressionnées, mais nous regardent, s'approchent, nous touchent... nous pouvons donc les prendre par la main pour entrer dans la maison des parents!
Elles sont adorables: elles portent chacune une jolie robe blanche, pas identique, Agathe avec quelques fleurs au milieu au  niveau de la ceinture, Garance avec des petits fleurs à plusieurs endroits, de jolies petites ballerines à brides visiblement toute neuves, blanches avec des perles roses pour Agathe, et roses avec des perles blanches pour Garance.  Par-dessus, elles portent chacune... une laine polaire! (il faisait si froid, ce matin-là...)
Les filles ont rapidement « discuté » avec nous, nous ont dès le départ regardé dans les yeux et appelés Papa Maman, en français. Elles ont visiblement été très bien préparées! Elles ont très vite été très à l’aise avec nous, faisant dire à Mme Ruthairath au bout d’une dizaine de minutes qu’elles étaient prêtes à partir avec nous !  Ce que nous trouvions quand même un peu court ;-) !
Après un petit quart d’heure dehors tous ensemble, nous sommes rentrés dans la maison des parents, et avons continué à faire connaissance,en les prenant sur nos genoux, et notamment, en leur donnant leurs petits sacs à dos et leur contenu (une boite à musique, une poupée, puis un peu plus tard le sachet de bonbons- très gros succès; pour les feutres on a préféré renoncer....). Elles nous regardent, nous touchent, jettent aussi de temps en temps un oeil à leur nourrice, bien sûr. Leur nourrice nous a remis d’autres albums photos, des CD  de photos, tous visiblement faits par une bénévole qui semble s'être beaucoup occupée d'elles, et les albums que nous leur avions envoyés et elle a répondu à d'autres questions de notre part, via la traduction de Mme Ruthairat. Elle est ensuite sortie de la pièce quelques minutes, visiblement très émue....
Nous nous sommes ensuite tous rendus dans leur pavillon, avec leur nourrice,  qui nous a confié leurs brosses à dents, "en souvenir a-t-elle dit, et pour continuer à les utiliser" ! Une vingtaine d'enfants était dans le dortoir en période de "sieste/temps calme", mais aucun ne dormait, bien sûr!  Il y avait aussi toute l'équipe des autres nourrices en charge de ce pavillon, 7 ou 8 personnes. Nous avons pris des photos tous ensemble, ainsi que des photos du dortoir (climatisé!!) , de la salle de jeux, de la salle de bain... Les filles n'avaient d'yeux que pour leur nourrice et pour nous; elles nous ont scotché: pas un regard vers les autres enfants. On pensait qu'elles auraient eu un ou deux camarades plus proches et qu'elles auraient été émues, mais rien. Résolument tournées vers l'avenir, et vers nous. Bluffant.  On se dit aussi qu'un au-revoir avait surement été organisé plus tôt dans la matinée, et en même temps, on nous a demandé de ne pas rester trop longtemps dans le dortoir, ce qui se comprend...
Enfin, retour à la maison des parents,  où on nous a également remis un sirop pour la toux et du paracétamol car Garance avait une bronchite, ainsi que les couches utilisées pour elles de jour et de nuit, même si elles ont eu un "entrainement" au "potee". Rangement de toutes les affaires, remise du don, et départ autour de 12H30 vers notre hôtel.
Les filles ont adoré être en voiture, assises tout contre ou sur nos genoux, très à l'aise, juste une évidence... Elles dévoraient de leurs grands yeux le paysage, lançant des "oohhhh" étonnés régulièrement, en grignotant les biscuits donnés par l'orphelinat pour les faire patienter jusqu'au déjeuner...

Rendez-vous sur Hellocoton !

49 commentaires:

  1. merci de nous faire partager ce moment qui est toujours très émouvant

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ce témoignage. J'ai hâte de lire la suite.
    Gwendoline

    RépondreSupprimer
  3. whaou, ça donne des frissons et ça me rappelle tellement de choses. Merci pour ce partage et ton retour, j'ai hâte de voir la suite. Bises, Chrystel

    RépondreSupprimer
  4. Quelle joie de lire ce récit, Maman Kakrine !!!
    "Maman Kakrine" :-)))
    Plein de xxx pour vous 4,
    AL, maman d'Antoine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup AL, effectivement, se faire appeler "Maman" est un pur bonheur !

      Supprimer
  5. Emotion à te lire! çà me ramène 15 ans en arrière! gros bisous à tous les quatre

    RépondreSupprimer
  6. C'est très émouvant. Quels jolis prénoms ! J'ai aussi une Agathe.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur en famille !

    RépondreSupprimer
  7. Que d'émotions! A moins de dix jours du départ en Thaïlande vers notre petite fille, le récit de votre rencontre me rassure beaucoup;)
    Un immense merci pour ce partage et plein de bonheur à vous quatre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nenette, je vous souhaite une très belle et heureuse rencontre!! il faudra nous raconter !
      bises

      Supprimer
  8. Les larmes aux yeux en lisant ce post, relatant des moments inoubliables. Merci de nous les faire partager.

    RépondreSupprimer
  9. Que c'est émouvant ! J'en ai les larmes aux yeux !!!
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  10. Beau Témoignage, j'ai hâte de vivre tout ça.
    Arielle maman de Luna 11 ans et de Ange 5 ans qui nous attend en RDC.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, ça me donnait à la fois des frissons et de l'espoir de lire les témoignages de "gotcha day" lorsque j'attendais! Bon courage à vous
      bises

      Supprimer
  11. J'ai pleuré, presque 3 ans après, les mêmes souvenirs sont là, résolument tourné vers l'avenir mon fils avait le même comportement et le soir se jetait dans mes bras en m'appellant "Maman" on n'oublie jamais. EVE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Eve de partager ces émotions avec moi !

      Supprimer
    2. J'ai oublié il était aussi à PAKKRED

      Supprimer
  12. Merci beaucoup pour ce partage. BISOUS !

    RépondreSupprimer
  13. Merci beaucoup pour ce témoignage, nous l'attendions avec impatience et à bientôt pour la suite. Bisous a vos 2 puces.
    cathy maman de 2 enfants nés au chili

    RépondreSupprimer
  14. merci pour ce chouette recit, merci pour ce partage ! Je retrouve bcp de ms emotions de ce jour la, il y a bientot 4 ans... On attend la suite avec impatience !
    des bises
    Sylvie, maman d'iris

    RépondreSupprimer
  15. Être enfin à ta place.... Très beau. Merci pour ce beau récit.

    J'espère que tout se passe bien dans votre vie à 4. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille mercis <3 !!
      oui tout va bien !! j'y reviendrai ...
      bises

      Supprimer
  16. Merci de partager avec nous ce moment si fort. Cela me donne plein d'espoir. Hâte de découvrir la suite !
    Plein de bonheur à vous 4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme je le disais plus haut, moi aussi ça me donnait de l'espoir de lire les témoignages de "gotcha day" lorsque j'attendais !! Bon courage à toi

      Supprimer
  17. Merci pour ce beau récit qui nous rappelle à nombreux d'entre nous de très bons souvenirs qui font chaud au coeur!!!
    ODILE

    RépondreSupprimer
  18. Combien de récits j'ai lus sur ces premiers instants en essayant de m’imaginer les vivre. Lire le tien après l'avoir vécu moi-même quelques semaines avant vous me fait pleurer comme une madeleine... Ce sont des moments uniques ces quelques heures qui soudent une famille pour toujours.
    Son premier câlin est une sensation gravée dans ma mémoire pour toujours.
    Beaucoup d'émotions pour moi en voyant le hall d'entrée du Child Adoption Center et l'entrée du Pakkred...
    Belle vie à vous 4, j'ai hâte de lire la suite...
    Pour les 28°C, je veux bien les croire ! Les derniers jours de décembre c'est en effet la température qu'il faisait le matin et je trouvais qu'il faisait frais, mais pas encore au point de mettre un pull non plus :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille mercis à toi !!
      moi aussi j'en ai lu tant et tant, ça m'a tellement aidée à me projeter, à imaginer, à envisager toute la palette des réactions possibles ... et bien sûr, cela se passe encore autrement, et c'est tellement d'émotions, de bouleversement et de sérénité à la fois... un moment extraordinaire!!
      j'espère que tout se passe bien pour toi !
      bises

      Supprimer
    2. Tout se passe à merveille et il nous surprend de jours en jours...
      Il a une capacité d'adaptation incroyable.
      Il va l'école depuis 10 jours et apprends de nouveaux mots tous les jours et nous sort des phrases complètes et on est émerveillés à chaque fois !
      On savoure...

      Supprimer
    3. Déjà l'école ! Nous on a rendez-vous la semaine prochaine... Dans quelle classe est il ?

      Supprimer
    4. Il est entré en dernière maternelle et ce jusque fin juin, pour bien façonner le langage.
      Il allait déjà à l'école en Thaïlande depuis l'âge de 3 ans. Nous avons donc tenté de le mettre pour prendre la température. Les premiers jours étaient assez indécis et maintenant il adore ! il se débrouille suffisamment en français et a déjà une amoureuse !
      Nous avons assisté à son premier spectacle hier et je pleurais comme une cruche :-)
      L'école lui fait accélérer le langage à grande vitesse car il prend conscience qu'il doit se faire comprendre autrement qu'avec des petits gestes que moi je comprends toujours.

      Supprimer
    5. merci de ton témoignage!
      ton fils progresse visiblement très vite en français au contact des autres enfants! et déjà un spectacle, trop top !! c'est bien, ça va super vite , il sera ainsi bien à l'aise à la rentrée de septembre ..
      les nôtres devraient démarrer fin avril, à la rentrée des vacances de Pâques!!

      Supprimer
  19. Que de souvenirs pournous. Merci de ce partage. Vivez pleinement ce bonheur à 4 !!!

    RépondreSupprimer
  20. Très émouvant. Merci pour ces moments partagés.

    RépondreSupprimer
  21. C'est super que le rencontre se soit aussi bien passée et vos filles ont été visiblement bien préparées . Dans ton récit il y a un épisode qui m'interpelle celui où vos filles dans leur dortoir n'ont eu aucun regard pour les "copines " . Ma fille m'a fait exactement la même chose , c'est vrai que c'est incroyabalement bluffant .
    Je continue le recit ..
    A très bientôt
    caroline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello Caroline,
      c'est fou, tu es déjà la 2ème à me dire que ta fille a eu la même réaction !!
      Je crois qu'une fois qu'ils nous rencontrent, ils se rendent compte que c'est bien réel et n'ont qu'une envie: profiter de leurs Papa & Maman !!

      Supprimer
    2. Notre fils a eu la même réaction lorsque nous avons visité son école le premier jour.
      Nous nous attendions aussi à ce qu'il soit triste de leur dire aurevoir. Mais rien du tout. Il nous tenait très fort la main pour nous montrer sa classe et son école et fier d'avoir son papa et maman par la main, il "snobait" les autres enfants.

      Supprimer
  22. Je relis ton témoignage, et dire que 2 mois après toi c'était mon tour de partir vers notre fille du Congo.... aujourd'hui nous reprenons nos démarches pour un petit frère, peut-être de Thaïlande..... on espère à nouveau..... ca fait du bien de lire des témoignages de rencontre comme celle que nous avons vécues.... bises. Cat maman de Rachel de Kinshasa

    RépondreSupprimer