samedi 31 décembre 2011

Happy New Year's Eve!

Je vous souhaite un réveillon joyeux et pétillant!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 27 décembre 2011

L'AFA primée pour sa comm'


"Pour la septième année, le jury présidé par Pierre Zémor et composé de la rédaction d’Acteurs publics a décerné les prix des communicants pour récompenser le bon usage de la communication dans l’action publique.
Outre le grand communicant de l'année, le jury a distingué des acteurs publics ou des institutions qui ont engagé avec succès des démarches de communication dans cinq catégories que nous considérons aujourd’hui comme essentielles pour l’efficience de l’action publique. (...)

Le prix civisme et grandes causes est décerné à l’Agence française de l’adoption  pour ‘‘Il était une fois… Notre histoire’’
Conçu par l’Agence Française de l’Adoption, ‘‘Il était une fois… Notre histoire’’ est un livre chaleureux, gai et tendre destiné aux enfants ayant été adoptés aux quatre coins du monde. Dans une écriture qui leur permet de s’approprier le récit, l’ouvrage s’adressent aux enfants de tout âge et de toutes origines. Véritable album d’adoption, il aborde tous les sujets, y compris les plus délicats, avec vérité et sensibilité. "



Sans commentaires...

Source: ActeursPublics,
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 décembre 2011

Trente-huit mois

Le 24, c'est chaque mois, pour nous, un mois de plus dans l'attente. Le 24 décembre a donc une connotation particulière, à la fois la célébration de Noël et  croix supplémentaire dans le calendrier de l'attente. Probablement l'une des raisons pour laquelle ces dernières années, le goût de Noël s'est peu à peu estompé...                                                                                             L'an dernier à cette période, l'AFA recevait notre complément d'actualisation (). Cette année, je vais profiter de mon congé entre Noël et le Nouvel An pour écrire au Conseil Général en vue de refaire notre agrément l'an prochain... Les années suivent, et se ressemblent, alimentées ponctuellement de soubresauts qui redonnent de l'espoir pour quelques semaines/mois, puis qui retombent... 
Au début de cette année, je prenais la résolution de compter "à l'envers" , en prenant comme deadline 36 mois, force est de constater que ça ne sera plus possible! Quelle deadline prendre? 48 mois? Je ne m'y résoud pas... 

  
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 24 décembre 2011

Un peu d'humour à défaut d'esprit de Nowel...

Cette année, l'esprit de Nowel, très peu pour moi. Juste pas dedans. J'ai pourtant eu des périodes à fond dans Noël, l'Avent, la déco, toussa toussa. Puis, au fil des ans, l'envie s'est émoussée.
Alors cette année, pas envie, pas de haine ou de ras-le-bolitude non plus, hein, juste de l'indifférence.
A défaut d'être volontairement en mode guimauve, comme ça m'est pourtant souvent arrivé à Nowel, passons en mode caustique, histoire de se (me) détendre un peu avant la RAF (Réunion-Annuelle-Familiale) autour de la dinde. 
Voici donc quelques dessins humoristiques et, surtout,  quelques extraits de l'article d'un journaliste libanais qui m'a beaucoup fait rire! 
Et encore quelques liens vers des blogueuses pleines d'humour : chez Arsenic, chez Faith (avec guide de conversation intégré!!!) ou encore chez Nina ou LaBatarde.
Et même si moi, je ne suis "pas dedans" , cela ne m'empêche pas de vous souhaiter un super Joyeux Noël, chaleureux et doux,  qui vous fasse super plaisir!! 
" Il suffit que le mois de décembre pointe le bout de son nez pour que débarquent en vrac les ours en polyester, les guirlandes, les Papa Noël sur les trottoirs, les poinsettias, les arrangements de chocolats/fleurs artificielles/liqueurs, les promotions, les SMS et les embouteillages ! C’est comme si tout le monde s’était donné le mot pour faire exactement la même chose que l’année précédente, et celle d’avant, et celle d’avant, et celle d’avant... Pourtant, on est bien d’accord, le mois de décembre est, à l’unanimité, celui qui stresse le plus.
Oublions le côté "On aime Noël, ses cadeaux, ses chants, le sapin", ça n’a absolument rien à voir. Parce que même le plus grand fan de Santa, l’aficionado des fêtes de fin d’année, le pro de la dinde fourrée, est, le 24 au soir, au bord de l’apoplexie, de la crise de nerfs. Impossible de passer outre le capharnaüm ambiant. Impossible... Dès qu’on entame la première case du calendrier de l’avent, tout part en vrille. Faut faire le sapin. Monter sur l’échelle, descendre de l’échelle, remonter sur l’échelle. Mettre les lumières puis accrocher les boules. Préparer le panier du mendiant et commander des arrangements.
Puis c’est la liste. Le cochage de liste. "Je veux le dernier jouet que j’ai vu dans la pub de Télétoon." Ouais. Sauf que c’est indisponible au Liban. Pas de problème, les gosses, on peut très vite les contenter avec autre chose. Le truc, c’est pas de trouver le cadeau parfait. Le truc, c’est que c’est affreux de faire les courses de Noël durant la période de Noël. (...)Tout ça dans un trafic routier que personne ne peut expliquer. Et au son de la voix de Mariah Carey qui s’égosille depuis quelques années : "All I want for Christmas is yooooouuuu". Que celui qui aime cette chanson me jette la première pierre. Pourquoi? Pourquoi Jordy, Wham, Boney M chaque année et en boucle ? Pourquoi tant de haine ? (...)
Tout cela donne envie de pleurer, pas de dépenser. Sauf son énergie, pour se barrer en courant et aller se planquer sous la couette et dire non à tout ce bordel. Ce ne sont ni Mariah Carey, ni une peluche qui chante Jingle Bells, ni un -30 % reçu par SMS, ni un poinsettia fané, ni une énième Christmas/red/green/white party qui vont nous faire apprécier la magie de Noël. Sûrement pas. (...)
L’année prochaine, je me barre. Le 30 novembre."


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 décembre 2011

Et pendant ce temps-là, le Roi du Bhoutan a rencontré Yingluck (Episode 3)

Ben oui, je le reconnais, ça avait un peu échappé à ma vigilance, mais le Roi et la Reine du Bhoutan ont fait un petit stop à Bangkok au retour du Japon, du 20 au 22 novembre dernier, pour une visite privée et pour accorder une audience à Yingluck à l'hôtel 
Emporium Suites Bangkok Sukhumvit 24.
"Sa Majesté a exprimé ses  condoléances aux personnes touchées par les inondations sans précédent et sa solidarité avec le peuple de la Thaïlande. Sa Majesté a offert ses prières pour le bien-être de Sa Majesté le Roi Bhumibol Bhumibhol et le peuple de la Thaïlande. Sa Majesté avait précédemment envoyé une lettre de solidarité à Sa Majesté le Roi de Thaïlande."
D'autant que quelques jours plus tard, à l'occasion de l'anniversaire du Roi de Thailande, le Bhoutan a prêté une relique sacrée à la Thaïlande, en l'occurence, une dent de Bouddha, "en vue de renforcer le sliens entre ces deux grandes nations boudhistes". "C'est la première fois que cette relique sera exposée en dehors du  Bhoutan ". Elle sera exposée pour 5 mois au  Royal Palace at Sanam Luang , jusqu'au 2 mai 2012, donc. 
Si vous passez par là, ayez une petite pensée pour nous, on ne sait pas de quoi est capable une dent de Bouddha dans un processus d'adoption ! 


Il s'en passe des trucs, pendant qu'on attend, nan? 

Sources: bbscom , monstersandcritics
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 décembre 2011

"SOS Orphelinats du Monde"

La "Fondation de l'AFA", tant attendue, celle qui doit lui permettre de mener à bien des programmes de coopération, est en passe de voir le jour. En février, précisément. Décidément, 2012 annonce changement sur changement! (voir aussi ici)
Enregistrée dès septembre 2010, on n'en avait que peu entendu parler, sauf grâce à la perspicacité de Bruno (ici). En fait, c'était les "préparatifs marketing" (ici)...
C'est Yves Nicolin himself qui nous l'apprend dans son édito de La Lettre de l'AFA N°12, en même temps qu'il annonce quitter la présidence de l'AFA:
"J'engage une nouvelle étape en créant l’association SOS Orphelinats du Monde. Cette association a pour objectif d’aider les enfants privés de famille à accéder à l’éducation et à vivre dignement. A l’occasion de nombreux déplacements, j’ai visité des dizaines d’orphelinats et pu constater l’ampleur des besoins que ce soit en Afrique (au Mali, à Madagascar…) ou sur d’autres continents (Haïti, Vietnam…).
Dans ces institutions, j’ai rencontré des enfants placés pour des raisons économiques par leurs parents, temporairement ou définitivement, des enfants abandonnés sans famille identifiée ou dont les familles s’étaient volontairement ou non séparées, des enfants malades ou handicapés. Qu’ils soient orphelins de guerre, de catastrophes naturelles, économiques et/ou délaissés, ces enfants privés de famille ont besoin de notre soutien ! Cette association, qui sera lancée en février prochain, souhaite, tout d’abord, améliorer les conditions de vie des enfants privés de famille grâce aux travaux de construction ou de réparation d’orphelinats, et leur donner un nouvel avenir grâce à la scolarisation et la formation.
Puis, elle souhaite développer les compétences en favorisant la formation des encadrants des structures d’accueil, dans les domaines de l’éducation et de la santé.
Plusieurs projets à mener en Haïti, en Afrique, en Asie nous attendent. Si vous souhaitez nous rejoindre et partager ce nouveau défi, n’hésitez pas à vous connecter sur www.sosorphelinats.org (site actuellement en création), sur facebook (SOS Orphelinats du Monde) et sur Twitter (@SOSorphelinats)."
Le statut officiel, publié dès septembre 2010 prévoit : " développer, en France, toute action en faveur des enfants orphelins, notamment en initiant et conduisant des projets d'aide dans les domaines humanitaire, médical, d'éducation ou tendant à l'amélioration de leurs conditions de vie - effectuer des actions de parrainage d'enfants privés de famille de pays en voie de développement - réaliser toute étude ou recherche, organiser ou de patronner des réunions et conférences, contribuer à la publication d'artistes et de rapports dans le but de sensibiliser le public à la situation de l'enfance privée de famille dans les pays en développement - nouer et entretenir des relations avec tout intervenant ou partenaire institutionnel ou privé susceptible de participer ou de l'aider dans la conduite de ses actions."  Le siège a d'abord été à la même adresse que l'AFA, puis a été transféré au 26, rue Fabert, - 75007 Paris.

A suivre, donc. Espérons que les effets seront aussi efficaces qu'en Italie ou en Espagne!

Sources: AFA, LaVoixduNord, net1901,

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 18 décembre 2011

AFA: des changements pour 2012 ?

1er changement: le budget 2012 de l'AFA baisse. En politiquement correct, ça se dit  "régularisation progressive de la subvention accordée à l'AFA". Ce qui est définitivement beaucoup plus chic. D'autant que finalement, ce n'est pas un changement, le budget avait déjà diminué en 2011. D'1 million d'euros (voir ).
"L'AFA  recevra, en 2012, une subvention(...) de 2,7 millions d'euros. Cette somme est substantiellement réduite par rapport à 2011 où elle s'établissait à 3,25 millions d'euros." 
Soit -550K€.
Mais " l'AFA ne consommait jamais entièrement la subvention qui lui était allouée, alimentant un fonds de roulement de plus en plus important, encore estimé, à fin 2011, à environ 1,7 million d'euros, soit un peu moins de la moitié de son budget. (...) La plus faible subvention accordée à l'AFA par le projet de finances pour 2012 ne semble pas de nature à compromettre son bon fonctionnement." Le fonds de roulement a ainsi été divisé par deux en un an.
Cependant, la commission des finances du Sénat "demeure préoccupée par ce constat:  « la réforme de 2005 qui a créé l'AFA ne s'est pas accompagnée d'une amélioration du niveau d'adoption internationale(...). Si l'attitude de certains pays qui se sont fermés à l'adoption n'est pas étrangère à ce constat, celui-ci résulte également d'une montée en charge de l'AFA plus lente que prévue (...) ».
En bref, on réduit le budget parce que ça ne marche pas très bien et que l'AFA ne s'en servait pas. Et on pense donc que c'est comme ça que l'AFA va être plus efficace. CQFD.   Ubu, es-tu là?


En même temps, on apprend () que le groupement d'intérêt public dénommé « Agence française de l'adoption", qui a atteint ses 6 ans, a été reconduit de nouveau pour 6 ans la semaine dernière. Ouf! (merci Gwendo!)


2ème changement: Un nouveau président va être élu début janvier 2012 par le Conseil d’Administration.
Yves Nicollin, actuel président de l'AFA, député, précédemment président du conseil supérieur de l'adoption, l'annonce dans la Lettre de l'AFA n°12. "Je resterai membre du conseil d’administration pour veiller sur l’AFA que j’ai vue naître et sur vos projets d’adoption." 
Le prochain président sera-t-il lui (elle) aussi issu du Conseil Supérieur de l'Adoption, créant ainsi une tradition? (voir la liste des membres ici)
Alors, vos pronostics? Michèle Tabarot, actuelle présidente du CSA? Jean-Vital de Montléon?  "Notre coréen national", Jean-Vincent Placé?  Qu'en pensez-vous?

Source:  Senatfr, AFA
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 11 décembre 2011

A quoi ressemblait votre chambre d'enfant ? Souvenez-vous...

"A quoi ressemblait votre chambre d'enfant ? Souvenez-vous... Vos posters sur les murs, vos objets familiers, l'ordre, le désordre, dans la pièce, disent mieux que les mots de quel milieu vous venez, ils expriment votre univers et laissent deviner quels étaient vos rêves."
Il y a quelques semaines, le magazine week-end du Monde, M,  a publié un excellent article et un reportage photo sur les chambres d'enfants à travers le monde. "Immense, minuscule, pièce à part, domaine réservé dans un espace commun... peu importe. La chambre d'enfant parle d'une société, de ses rêves, de ses espoirs."
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 8 décembre 2011

Pendant ce temps-là, le Roi & la Reine du Bhoutan sont à Londres!


Décidément, c'est un tour du monde que les deux tourtereaux ont décidé de s'offrir pour leur lune de miel!
C'est à Clarence House que le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles les ont reçu le 25 novembre dernier... gap générationnel?
A priori, pas de rendez-vous avec Kate et William, celui-ci étant occupé à sauver des vies en mer (ici) et Kate, à faire ses courses au supermarket du coin (si, si c'est ). Dommage...elles auraient pu échanger sur leurs robes de mariées respectives? Une prochaine fois peut-être?  Pas d'inquiétude, je suis le dossier (en même temps, hein, j'suis pas débordée par les news de l'AFA, donc bon ;-)....)

Sources: Noblesse&royautés (oui c'est ma nouvelle lecture, il faut bien s'occuper...)

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 5 décembre 2011

l'anniversaire du Roi

Aujourd'hui en Thaïlande, c'est l'anniversaire du Roi, et, en même temps, la fête des pères.
"Pour son anniversaire, le roi prononce habituellement la veille un discours très attendu où il fait passer des messages à la nation, notamment son avis sur la situation politique du moment. Mais en raison de son état de santé, Rama IX a dû renoncer à cette tradition depuis 2008. Le roi avait été hospitalisé en 19 septembre 2009 à l'hôpital Siriraj de Bangkok pour une infection pulmonaire.
D’après les médias thaïlandais, le souverain devrait être présent ce lundi matin à 10h30 dans la Salle du Trône de Chakri Maha Prasat au Grand Palais où 480 gardes royaux devraient lui porter allégeance. 5.000 invités du gouvernement et de la famille royale participeront à cet événement. Le 84e anniversaire de Bhumibol Adulyadej revêt un aspect particulier car il marque la fin de son septième cycle de vie. Dans le calendrier lunaire thaïlandais notamment, un cycle de vie dure 12 ans, chacune de ces 12 années étant représentée par un animal différent."

Les festivités ont duré tout le week-end: "malgré la crise des inondations, de nombreuses festivités sont au programme en Thaïlande pour célébrer la fin du septième cycle de vie de Rama IX. Le gouvernement organise notamment une exposition sur le roi et des spectacles dans le parc de Sanam Luang où les gens pourront se rendre de jour comme de nuit du 3 au 9 décembre pour rendre hommage au Roi. Comme chaque année, de nombreux Thaïlandais se rendront avec des bougies sur l’avenue Ratchadamnoen pour écouter en début de soirée l’hymne du Roi. Le Grand Palais sera exceptionnellement ouvert aux visiteurs le soir, de 18h à minuit, du 5 au 9 décembre, afin qu’ils puissent admirer les illuminations. Des films sur la vie de Rama IX et la culture thaïlandaise y seront projetés, et des spectacles de Khon sont prévus en soirée."
A l'occasion de son anniversaire, le Roi a accordé "26 000 pardons royaux"  dans un décret des grâces (ici) dans lequel ne figure en revanche pas l'ex-premier ministre Thaskin Shinawatra. " Des fuites parues en novembre prêtaient au gouvernement de Yingluck Shinawatra, soeur cadette de Thaksin entrée en fonction en août, le projet d'effacer sa condamnation via un décret d'amnistie, et de permettre ainsi son retour". Cependant, la Thaïlande devrait  rendre "très bientôt" son passeport à l'ancien Premier ministre en exil, selon le Ministre des Affaires Etrangères, Surapong Tovichakchaikul , qui a déclaré "Nous vérifions certains détails mais ce sera très bientôt"... A suivre, donc.
Pour tout connaître de sa biographie, voir l'édition spéciale du ChiangMaiMail 

Edit du 6/12: "Dans une rare apparition publique le lundi 5 décembre, Bhumibol Adulyadej a appelé à une fin aux conflits politiques et a demandé à ses sujets de travailler ensemble pour aider les millions de personnes touchées par les inondations qui ont dévasté le pays. Brandissant des drapeaux des foules, estimés à des centaines de milliers, scandé, «Trong Phra Charoen!" (Vive le roi!) que son cortège faisait son chemin d'un hôpital Riverside au Palais doré inspiré ancien Grand à Bangkok, mais les célébrations ont été mis en sourdine, à la demande du roi parce que de nombreux Thaïlandais souffrent encore."

Sources: LePetitJournal, TheNation, Cyberpresse,  Liberation, Time
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 4 décembre 2011

La chute des adoptions confirmée pour cette année

Ouest France a publié une interview d'Edith Sudre, adjointe à l'ambassadeur chargé de l'adoption internationale , au SAI. Elle reprend les grandes lignes du discours d'ouverture prononcé à l'occasion de la journée de rencontres entre le SAI et les conseils généraux (ici). 
"Un tiers de moins d'adoptions internationales cette année. Le phénomène est mondial, mais la France a aussi sa part de responsabilité.
Je vous laisse lire l'article,
Rien de bien nouveau. Un simple constat, qui permet d'expliquer le pourquoi, mais rien sur les actions à mettre en oeuvre pour améliorer la situation, et rien sur les perspectives 2012... 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 30 novembre 2011

Pendant ce temps-là, le Roi du Bhoutan s'est rendu au Japon...

Pendant ce temps-là, fier de présenter sa nouvelle épouse et Reine, le Roi du Bhoutan s'est rendu au Japon, pour 6 jours, la semaine dernière.
Ils ont été accueillis au Palais impérial de Tokyo par le prince héritier Naruhito, le prince Akishino et la princesse Kiko du Japon. L’impératrice Michiko a également reçu le couple royal en l’absence de l’empereur  hospitalisé en raison d'une pneumonie bénigne. Ils ont aussi été reçu par le Premier Ministre japonais.
Ils ont été les hôtes du prince héritier Naruhito du Japon lors d’un dîner au Palais impérail de Tokyo.Dîner séché par le Ministre de la Défense, qui a jugé plus important de se rendre à une levée de fonds politiques:  "Tous les autres ministres sont allés là-bas mais je suis venu ici parce que je pensais que c'était plus important". Sympa, non ? 
 Le souverain a été reçu au Parlement où il a pris la parole devant les députés. Le couple royal a assisté à un entraînement de judo puis s’est rendu à l’université de Keio où un titre de Docteur Honoris Causa en économie allait être remis au roi du Bhoutan. 





Il s'en passe des trucs passionnants, pendant qu'on attend, vous ne trouvez pas? 

Sources: AsiaOne, NoblesseetRoyautés, AsiaOne,


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 29 novembre 2011

Rencontre SAI - conseils généraux

"Le Service de l’adoption internationale (SAI) a organisé le 22 novembre dernier, pour la seconde année consécutive, une rencontre avec les services sociaux des conseils généraux des départements sur le thème "La préparation du projet d’adoption : les enjeux actuels".
82 départements ont participé à cette journée qui a également accueilli les organismes autorisés pour l’adoption (OAA), l’Agence Française de l’Adoption (AFA) et des représentants des consultations d’orientation et d’accueil pour l’adoption (COCA) en raison de la dimension psychologique et médicale spécifique que nécessite la prise en charge de ces enfants. Des intervenants venus de Bulgarie et du Québec participeront à cette rencontre."
M. Édouard Courtial, secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger (voir ici et ) , a ouvert cette journée d’échanges et d’informations "qui a pour objet de renforcer le travail de partenariat existant entre le SAI et la Direction générale de la cohésion sociale en matière d’adoption internationale."

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 28 novembre 2011

37 mois

Jeudi dernier, le compteur a affiché 37 mois. Ce mois est particulièrement vite passé, tellement j'étais speedée par le boulot, je n'ai pas trop eu le temps d'y penser! 
En même temps, on n'est pas débordé de "bonnes" nouvelles de l'AFA en matière d'apparentements! 
Et pourtant, au DSDW, on s'est remis au boulot. A fond.  On ne s'est même jamais vraiment arrêté. La nouvelle directrice a, semble-t-il, pris ses fonctions, et les boards de décembre sont "full-booked": attributions australiennens, américaines, ça repart! Sauf pour la France. Aucune news, aucun contact, rien. Silence radio à l'AFA.  
L'AFA s'est quand même mobilisée face aux inondations, au même titre que les autres agences, gouvernementales ou non, qui travaillent avec la Thaïlande (ici). Toutes ont reçu le mail de demande d'aide et de soutien de la Fondation du DSDW, et l'AFA a mobilisé ses "parents-en-attente", en envoyant à son tour, à tous,  un mail d'appel aux dons et en reprenant celui du DSDW.  Forcément, ça fait du monde !  Pas uniquement aux "attendants" pour la Thaïlande, non, tous pays confondus. Joli geste. J'espère qu'il y aura effectivement des dons... histoire de donner une bonne image de la France au DSDW. Qu'on ne soit pas les seuls à ne rien envoyer, juste parce que les statuts de l'AFA ne lui permette pas de collecter  et regrouper les dons pour les envoyer en son nom...
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 27 novembre 2011

Quand Hillary rencontre Yingluck...


Bon, je sais, j'ai un peu "séché" ces derniers temps! Trop de boulot, de tensions, bref peu de temps et grosse fatigue. Néanmoins, il s'est quand même passé des tas de choses  en Thaïlande, pendant que je faisais ma faignante! Petit rattrapage de l'actu, donc.
Yingluck a commencé par "sécher" un sommet économique à Hawaï pour cause d'inondations vers la mi-novembre, du coup Hillary, grande dame, est venue jusqu'à Bangkok saluer la "petite nouvelle", le 16 novembre dernier. Et elle n'est pas venue les mains vides...Elles se sont rencontrées quelques heures puis ont tenu une conférence de presse commune, au cours de laquelle la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé "la Thaïlande frappée par des inondations historiques à la réconciliation, après des années marquées par des crises politiques à répétition.Ces inondations sont un défi précoce et important au nouveau gouvernement thaïlandais et à la paix durement gagnée à laquelle les Thaïlandais sont parvenus après la violence politique des dernières années". Assurant du soutien des Etats-Unis dans cette tâche de réconciliation, elle a précisé ".Nous sommes fiers d'être à vos côtés, en ces temps de défi, alors que vous affrontez les pires inondations de l'histoire de votre pays".  Elle a annoncé une aide supplémentaire de 10 millions de dollars (soit environ 300 millions de bahts) destinée à l’assistance et à la réhabilitation de la Thaïlande.
Hillary Clinton a alors quitté  la Thaïlande pour Bali, où s'est ensuite tenu le Sommet de l’ASEAN, pour y retrouver également Yingluck Shinawatra .  Pour celle-ci cela aura été  l’occasion de participer à son premier sommet international, d’essayer de rassurer ses voisins sur l’état économique de la Thaïlande et surtout de ... rencontrer Barack Obama himself! 
La Premier ministre a reçu un soutien chaleureux de la part du président américain Barack Obama, dont elle a, en retour, appuyé deux grands projets . "Les Etats-Unis et la Thaïlande sont deux des plus anciens alliés, avec une grande amitié", a tenu à réaffirmer Barack Obama. Le président américain s’est rapproché davantage de Yingluck Shinawatra et de la Thaïlande.  Alors qu’il avait déjà appelé personnellement la Premier ministre thaïlandaise pour la féliciter après sa prise de fonction le 8 août dernier, Barack Obama a de nouveau loué Yingluck pour "son élection inspirante". Le choix des mots du président américain, la chaleureuse poignée de mains des deux personnalités, ainsi que leur présence côte à côte devant les journalistes sont des symboles forts de soutien des Etats-Unis à un courant politique, initié par Thaksin Shinawatra, qui a remporté les cinq dernières élections générales organisées en Thaïlande. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 14 novembre 2011

Bangkok: le niveau de l'eau commence à diminuer, mais le ras-le-bol gagne les habitants

Enfin de meilleures nouvelles pour Bangkok: "le niveau de l'eau commence à reculer dans le centre de Bangkok, qui devrait échapper aux inondations massives qui ont frappé certains quartiers périphériques et des provinces situées au nord de la capitale thaïlandaise.
Les services thaïlandais de prévention des catastrophes ont annoncé lundi que les inondations avaient fait 562 morts depuis la fin du mois de juillet. Vingt-deux des 77 provinces du pays restent à ce jour concernées. A Bangkok, la situation demeure préoccupante sur la rive ouest de la rivière Chao Phraya, dont la cote augmente du fait des grandes marées en provenance du Golfe de Thaïlande."
"Dans les quartiers de la capitale qui n’ont pas été affectés par les inondations, l’eau potable est de retour sur les rayons des supermarchés mais est encore rationnée. Le système ferroviaire souterrain fonctionne, et ce même dans les zones inondées.Les vendeurs de nourriture étaient de retour dans les rues et les magasins de nouilles ou les salons de coiffure ont pu rouvrir leur enseigne cette semaine."



"Un photographe de l'AFP a constaté que l'eau avait baissé d'un mètre environ en 48 heures, dans des quartiers du nord et de l'est de la ville, où les bateaux n'étaient plus utilisables.Mais un effort long et douloureux était encore demandé aux résidents de plusieurs districts englués dans une eau noirâtre aussi inhospitalière que dangereuse pour la santé publique.

" Une brèche dans une digue qui protège des inondations le centre de Bangkok a été ouverte par des habitants à bout de nerfs, contraints de vivre dans l'eau alors que le centre-ville restait à sec. Des résidents du district de Don Mueang, dans le nord de la mégalopole, ont percé une digue longue de 15 kilomètres pour faire baisser le niveau d'eau. Un responsable de la police locale a indiqué à l'AFP qu'un trou peu profond mais de sept mètres de large avait été percé ces derniers jours. Mais la brèche a été encore élargie d'un mètre dimanche par une centaine de manifestants.
Les autorités devaient tenter de la combler malgré l'opposition des manifestants, qui "ont dit que si le gouvernement réparait la brèche, ils bloqueraient l'autoroute", a indiqué le colonel de police Rangsan Praditphol, en précisant que la situation était calme dans la matinée.
Le mur, composé notamment de sacs de sable de 2 tonnes chacun spécialement conçus pour lutter contre le désastre, est considéré comme un outil majeur pour la défense du centre commercial et financier de la ville, que le pouvoir a réussi à ménager depuis le début de la crise."


"Certaines régions du nord du pays, désormais à sec, ont pendant ce temps-là commencé le grand nettoyage, notamment la province d'Ayutthaya qui abrite des temples séculaires ainsi que plusieurs zones industrielles.
La Premier ministre Yingluck Shinawatra a demandé aux sinistrés de ne pas perdre patience, dans des déclarations publiées sur sa page Facebook. "Restez unis alors que nous progressons dans cette crise", a-t-elle écrit. "Le gouvernement fait de son mieux pour régler les problèmes au plus vite".
Le second aéroport de la capitale, affecté aux vols intérieurs et situé dans le district de Don Mueang, est fermé depuis trois semaines. Les opérations de pompage devaient débuter mardi mais la réhabilitation du site pourrait prendre un mois, selon le patron des Aéroports de Thaïlande (AOT), le général Sumet Phomanee. D'ici deux semaines, les routes principales de Bangkok seront au sec"


De son côté," le Roi Bhumibol Adulyadej, 83 ans, est en convalescence après avoir souffert d'une hémorragie interne susceptible d'avoir été induite par le stress à la suite de la crise des inondations du pays, a déclaré la Princesse Chulabhorn, sa fille cadette. Le Roi,  hospitalisé depuis plus de deux ans, s'est trouvé récemment en état de choc et est tombé inconscient," a dit la princesse aux victimes des inondations dans un centre d'évacuation dans la province de Nonthaburi, au nord de Bangkok."Cela a montré que sa majesté est préoccupée par son peuple, qui sont comme ses enfants», a dit Chulabhorn, à la télévision vendredi soir."

Sources: 20Minutes, Libération, AsiaOneRelax, AsiaOne, ActualitésNewsEnvironnement, AsiaOne, LeFigaro
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 13 novembre 2011

Helena Noguerra souhaite adopter

Télescopage médiatique: au moment où sort l'affligeant film de Christian Clavier "On ne choisit pas sa famille", on découvre également qu'Helena Noguerra, "42 ans, célibataire" a déposé un dossier d'adoption, là. Difficile de croire au pur hasard.
Sa démarche a l'air sincère, même si elle l'expose dans un journal pour lequel, en même temps, elle pose... nue! Les AS africaines ne reçoivent probablement pas Paris Match, ça ne devrait pas trop porter à conséquences... Voire peut-être attiser leur curiosité pour sortir le dossier de la pile? (Mais pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt?!!!)

" J’ai fait une demande d’adoption, il n’y a pas très longtemps. Une ­démarche difficile pour une femme ­célibataire. C’est encore très normé : il vaut mieux avoir moins de 35 ans, être marié, et à une personne de l’autre sexe. J’ai choisi l’Afrique (Rwanda, Mali et Afrique du Sud), plus par instinct qu’autre chose : je m’y sens bien.
Et elle en rajoute un peu, histoire qu'on se rappelle mais vraiment bien de sortir son dossier de la pile (ici):
"Quand beaucoup s’extasient devant les enfants, Helena non : les enfants, « c’est chiant et con ». « Je n’ai pas changé d’avis, se défend-elle. Je n’étais pas prévenue quand j’ai eu le mien. Et il y a vingt ans, je choquais quand j’exprimais mon ras-le-bol de jeune maman. Ça faisait du bien de dire que c’était dur, que je n’étais pas une sainte, même si ce garçon était désiré. J’avais 22 piges ». Mais aujourd’hui, quand elle voit le résultat, un beau gaillard et « chic type » par-dessus le marché, elle se dit « qu’être mère c’est merveilleux ». Alors après tout, pourquoi pas retenter l’aventure." 

Ben oui, pourquoi pas?
Bonne chance à elle sur cette longue route... 
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 12 novembre 2011

L'avis éclairé de Christian Clavier sur l'adoption

Comme vous le savez puisque vous suivez ce blog avec une assiduité sans faille, le 9 novembre dernier est sorti le dernier chef-d'oeuvre de Jacqouille,  "On ne choisit pas sa famille". Désolée, mais je ne vais pas faire preuve d'un grand fair-play cette fois: les critiques sont catastrophiques et plutôt axées sur "le navet du boulet" et comment dire... j'en suis bien soulagée!!
Exemple chez Têtu:  «On ne choisit pas sa famille», film le plus gay de la semaine, n'est sûrement pas le plus gai. Encore moins le plus réussi. Même si elle sort des sentiers battus, cette comédie où les deux héroïnes sont lesbiennes et rêvent d'être mères tombe à plat.(...) On ne rit guère. On ne sourit pas plus.  Pire, si le film ne prétend pas être un plaidoyer pro-homoparentalité, il aurait pu faire passer un message. Mais il rate sa cible en n'étant ni émouvant, ni un tant soit peu militant."
Ou encore chez NiceMatin (ben oui, j'ai un peu diversifié mes sources... en même temps,vous avez vu la pleine page dans Le Monde, vous? ;-)...) : " À l’heure des débats sur l’adoption et sur l’homoparentalité, voilà un scénario qui pouvait venir au cœur d’un vrai sujet de société.(...) Tout sent le réchauffé dans une comédie très datée. Plutôt que saisir l’humeur d’un temps et d’un esprit nouveaux, il s’est souvenu de "La Cage aux folles"  pour verser dans un humour bien gras et balourd, avec des personnages grotesques et ridicules jusqu’à l’ambiguïté.Il s’est même réservé le pompon dans un rôle de beauf insupportable.  On ne choisit pas sa famille, mais heureusement on peut choisir ses films"

Mais je crois que les sommets sont atteints dans les interviews du réalisateur himself, entre ses avis sur l'adoption et ceux sur les inondations à Bangkok... Best-of des perles de Jacqouille à propos de l'adoption, dans les interviews qu'il a majoritairement réservées aux journaux belges (?!):
'"J'ai beaucoup d'amis qui ont adopté, et c'est un enfer, que d'adopter (un peu exagéré peut-être ?). J'ai aussi des amis homosexuels qui ont envie d'adopter (...) Je n'ai aucun message à donner. (...) Deux choses nous ont intéressés: faire vivre les personnages et, parce que c'est très important dans l'adoption, nous placer du point de vue de l'enfant (nan, lui ausssi !!!! )Quant au film, ce n'est pas parce qu'il est interdit d'adopter quand on est homosexuel qu'on n'a pas le désir de le faire. Et si la Thaïlande est un pays de tolérance, ce n'est pas exactement le cas sur ce sujet-là. (ça, c'est vrai, en même temps on l'a briefé)C'est la complexité de la vie… qui me fait vous dire que je n'ai pas de message parce que je ne vois pas quel type de message je pourrais avoir. ( )
- "On a tous des amis qui ont eu envie d'adopter. C'est un enfer, un parcours du combattant. J'ai des amis homos qui ont eu envie d'adopter et c'est franchement interdit, en Thaïlande comme en France. Cette interdiction ne leur enlève pas le désir d'avoir un enfant. J'ai eu envie de réunir deux jeunes femmes séduisantes, pas deux camionneuses, pour ne pas tomber dans un cliché. Quand les gens veulent adopter, ils vous parlent d'eux, d'abord. Ils disent qu'ils vont changer la vie d'un enfant. C'est vrai. Mais nous, on a voulu se mettre du point de vue de l'enfant. Il va bouleverser la vie des adultes, et c'est bien normal. C'est ce qu'on voulait montrer dans ce film." (Gloups!) (le lien est ici)
- "je ne voulais pas que le sujet plombe la comédie, ni que la comédie édulcore le sujet" ()

En bref et pour conclure:
- « Je ne suis pas ni à fond pour ni à fond contre. » ( en parlant de l’homoparentalité) (ici)



Contrairement à leur réalisateur, les acteurs du film ont, eux,  un avis sur le sujet de l'adoption ou de l'homoparentalité. Jean Reno explique ici que "à partir du moment où le sgens s'aiment, je suis pour", mais la seule qui développe vraiment son point de vue, c'est Helena Noguerra, :
"Je suis pour, il faut laisser les parents homo adopter car c’est toujours mieux que de passer une vie à l’orphelinat. Pareil pour le mariage homo, on ne peut pas légiférer sur la sexualité des gens, pour moi c’est de l’ordre du privé. L’homosexualité ne m’a jamais choquée. Je prêche pour que des lois leur donnent les mêmes droits qu'à tout le monde."


Vous l'avez vu, vous?
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 11 novembre 2011

Le Roi du Bhoutan et sa Reine en voyage officiel


En fait, j'ai décidé de créer une nouvelle rubrique: le VoiciGala exotique (ou VGE)du blog de Kakrine. Avec un "special tribute to" mes people exotiques préférés: le Roi du Bhoutan, et sa nouvelle Reine. Non pas que je raffole spécialement du ghota habituellement, mais là, je me dis qu'après avoir été tenues en haleine par leur mariage royal et ses préparatifs, nous allons désormais suivre leurs aventures. Ils sont jeunes, ils sont beaux et glamours, leurs noms sont imprononçables: de quoi égayer un peu ce blog, parce que les bonnes nouvelles en provenance de Bangkok inondée risquent quand même de se faire rares sur cette fin d'année! Donc si on veut un peu de carnet rose, il va falloir aller le chercher sous d'autres cieux...
Après leur mariage le 13 octobre, et une lune de miel en Inde, notamment à Jaipur (voir la passionnante video d'une visite de musée par les jeunes mariés , un peu de culture, c'est toujours fun en voyage de noce), retour au boulot: les deux tourtereaux enchaînent les voyages à l'étranger à des fins diplomatiques. 
Ca, c'est la version officielle. Ils doivent bien en profiter pour faire un peu de shopping: je ne suis pas sûre que Prada ou H&M aient envahis le Bhoutan, donc bon...
Premier arrêt pour Jigme Wangchuk et sa jolie Jetsun:  l'Inde bien sûr, le 24 octobre dernier. "Visite de courtoisie au Premier Ministre , dîner avec le Président, puis ... voyage romantique en train vers le Rajasthan et ses palais..." (je n'invente même pas, c'est : il y a pire, comme job, non? je savais bien que j'allais vous faire rêver...)  
Ensuite, Singapour pour une visite privée de quatre jours, le 1er novembre. "Le couple royal a rencontré le président Tony Tan Keng Yam et Mme Mary Tan, le Premier ministre Lee Hsien Loong et ancien ministre Lee Kuan Yew" (voir ici). Ils ont dû évoquer le "happiness index"  bhoutanais, ou "indice du bonheur national brut" dont pourrait s'inspirer Singapour (ici et )



Maintenant, la question qui tue: regardez bien les deux photos... 
Je ne suis pas sûre qu'ils aient finalement fait beaucoup de shopping ... Jetsun porte deux fois la même veste!! D'après vous, qu'ont-ils bien pu faire pendant 4 jours en visite privée à Singapour?!! ;-) 

Sources: AsiaOne
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 10 novembre 2011

Happy Loy Krathong!

Aujourd'hui la Thaïlande célèbre Loy Krathong. Cette fête traditionnelle est l’occasion habituellement pour les habitants du royaume de rendre hommage à Phra Mae Khongkha la déesse de la rivière, notamment en déposant sur des cours d’eaux de petits bateaux ornés de bougies et de fleurs nommés Krathongs.
Cette année toutefois, le festival Loy Krathong prend une tournure particulière en raison des inondations que subit le pays: L’Autorité métropolitaine de Bangkok (BMA) a demandé aux habitants de Bangkok de ne pas déposer  les Krathongs, sur les cours d’eaux et les canaux de la capitale, du fait des risques d'incendie, d'électrocution, mais aussi du fait d'un amoncellement des Krathong qui augmenterait encore les quelques 3 millions de tonnes déchets déjà charriés par les inondations ( et )
En revanche, Chiang Mai, la 2ème ville du pays qui est, elle, "au sec",  s'y prépare déjà depuis plusieurs jours avec la cérémonie boudhiste de l'envol des lampions Khom Fai  à MaeJo le 29 octobre dernier  (ici) et le défilé  des lanternes géantes mardi dernier (photo et voir aussi la page FB du ChiangMaiMail ).
Ce festival culmine ce soir avec le dépôt des krathong sur l'eau dans tout le pays, sauf à Bangkok donc, en hommage à la déesse de l'eau Phra Mae Khongkha afin qu'elle emporte avec elle les malheurs de l'année écoulée, à l'aube de ce nouveau cycle qui démarre avec la fin de la saison des pluies. Cette année, des boîtes de dons ont été mises en place pour aider les victimes des inondations (ici).


Edit: et ici, les photos des célébrations à l'orphelinat situé tout près de Chiang Mai, Vieng Ping Babie's home


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 novembre 2011

En mode hibernation ...

Comme vous avez pu vous en rendre compte, je suis un peu passée en mode hibernation ces derniers jours. 
Je me suis d'abord  "dépluguée" du web le WE de la Toussaint, que mon Namoureux et moi sommes allés passer sur le bassin d'Arcachon-oui,  j'ai bien dit "sur", puisqu'après deux jours de promenades cool à la découverte du coin - dune du Pyla et Cap Ferret sous le soleil, avec juste ce qu'il faut d'huîtres et de vin blanc- nous avons fait un stage de voile les deux autres jours. On a appris à naviguer sur un habitable! Bon , on a commencé, hein, s'entend... C'était vraiment top, surtout par 22° l'après-midi en plein soleil...avec peu de vent, mais c'est aussi bien pour apprendre que d'affronter d'entrée de jeu les 40ème rugissants. Enfin, moi je trouve...
De quoi oublier un peu le vague à l'âme des derniers jours... je dois dire que le fait d'écrire ma lassitude sur l'attente qui se prolonge, même si cela a été difficile, m'a fait beaucoup de bien: les choses étaient dites, écrites plus exactement, ici, sur le blog. Rangées là, d'une certaine façon. Je m'en étais en quelque sorte "débarrassée", mais je pouvais les retrouver, et m'en repaître le cas échéant - je ne sais pas vous, mais moi j'ai la déprime "ressassante" et un peu  "en boucle" : ça s'appelle ruminer, donc. ;-).
Et puis surtout, ce qui m'a fait beaucoup de bien, mais alors vraiment, c'est de lire vos messages plein de soutien, d'empathie, de sympathie. Une vraie bouffée d'air qui remet un peu les choses en perspective et aide à prendre du recul. Un grand MERCI donc, pour tout le bien que vous me faites à travers vos petits mots!
Dès ce WE bien sympa, la sinusite a cependant commencé à me guetter, et la semaine dernière a été consacrée à une haute lutte contre les microbes... pour finir par hiberner au sens propre du terme ce WE , où j'ai en gros, dormi 20h sur 24.
Et pendant ce temps-là, l'hypercentre de Bangkok a finalement échappé au pire... je reviens vite vous redonner des nouvelles de la situation! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 29 octobre 2011

Bangkok: l'exode

Parfois, quelques images valent plus et mieux que de longs discours...Cloué au sol dans l'eau qui ne cesse de monter, cet appareil est posé sur la piste d'atterrissage de l'aéroport de Don Muang...
"Une mégapole totalement inondée, c'est malheureusement ce qui se prépare à Bangkok. L'exode a commencé pour de nombreux habitants qui fuient la capitale devant la montée des eaux.
Les situations sont très variées. Dans les quartiers nord de la capitale il y a un mètre, voire deux mètres d’eau, jusqu’au marché du week-end Chatuchak, un lieu fameux pour les touristes. En revanche à l’ouest,  la vieille ville de Bangkok est en partie inondée, mais avec des hauteurs qui ne dépassent pas trente centimètres. Et d’autres quartiers, comme les quartiers les plus centraux, sont eux, totalement à sec."
«Le déferlement de 1,2 milliard de mètres cubes d'eau, soit le volume de 480.000 piscines olympiques, va coïncider avec les grandes marées.Le sort de Bangkok repose sur ses digues : «Si toutes cèdent, la totalité de la ville sera inondée. Autre réjouissance: Bangkok devrait macérer dans ces eaux fétides durant un mois avant qu'elles ne puissent être évacuées vers la mer. Vu le cocktail de virus qui y prospèrent, la santé de millions d'individus est menacée... Cinquante mille soldats ont été réquisitionnés pour aider aux évacuations. À court de produits de base, les supermarchés rationnent les achats. Dans l'angoisse, tout le monde fait des stocks, et la demande en eau, riz et conserves a été multipliée par dix..."



Sources: RFI, LeFigaro
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 28 octobre 2011

Thaïlande: 5 jours de congés pour faire face aux inondations


"Les  autorités thaïlandaises ont déclaré cinq jours de congés ce mardi, pour permettre aux 12 millions d'habitants de la capitale de faire face aux inondations, au moment où l'aéroport national était gagné par les eaux et abandonné par les compagnies aériennes: fermeture des services publics et des écoles de jeudi à lundi inclus dans 21 provinces dont la mégalopole. La perspective de grandes marées imminentes accentue sensiblement les craintes du gouvernement." 
Du coup, depuis hier, c'est l'exode: la population fuit la ville () et cherche à se réfugier en province. "Ceux qui restent dans la capitale doivent sans cesse écouter les dernières informations diffusées par les autorités de la ville, les quartiers inondés, bouclés, évacués… La tension monte, car on sent que la situation peut devenir encore plus chaotique. » (ici)« Les autorités ont appelé la population à faire bouillir l’eau du robinet car elle n’est plus totalement saine . Se déplacer est devenu une épreuve de force pour éviter les quartiers inondés et les autres, les magasins ont leurs rayons vidés et les approvisionnements ne peuvent plus se faire facilement. »
Et les problèmes sanitaires apparaissent...entre électrocution, risques d'épidémies et noyade. Sans compter la possible rencontre avec des animaux peu recommandables: "les autorités ont appelé les résidents proches des fleuves à se méfier des serpents, qui pullulent à Bangkok et dont certains sont dangereux. Et une récompense de 1.000 bahts (25 euros) a été offerte pour tout crocodile capturé, après qu'une centaine de carnassiers se soient échappés de fermes d'élevage.Les photos de capture de reptiles, parfois longs de deux mètres, ont fait la une des journaux. Mais aucune attaque sur un humain n'a pour l'heure été répertoriée". (là)

Quant aux touristes, ils sont désormais  priés de ne plus arriver: "Pour les voyageurs, il convient d’éviter autant que possible d’entrer dans Bangkok et de privilégier les vols de correspondance intérieure, du fait des perturbations que pourrait engendrer l’inondation de certaines zones" dit le site de l'Ambassade de France ici.

Le tout, sur fond de batailles rangées...politiques !
Cela fait déjà plusieurs jours que la tension est palpable: d'abord entre Yingluck et le gouverneur de Bangkok, M. Sukhumbhand (dans l'opposition) qui n'a pas hésité à dire (ici): "“Please listen to me and me alone. I will say when we should evacuate. Please believe me and only me. Don’t believe others."

Ensuite entre Yingluck et ses ministres: "le pouvoir ne parvenait pas à faire taire les rumeurs de conflit et de dysfonctionnements entre le cabinet Yingluck, l'opposition démocrate auquel appartient le gouverneur de Bangkok, et l'armée. Un porte-parole de la marine américaine a déclaré lundi que les Etats-Unis avaient rappelé plusieurs navires de guerres envoyés au large de la Thaïlande, suite à des messages contradictoires." No comment...

Et enfin, entre Yingluck et l'armée, ce qui fait renaître les rumeurs de coup d'état.
"Devant les errements du gouvernement de Yingluck Shinawatra face à la catastrophe, l'opposition réclame la déclaration de l'état d'urgence, ce qui donnerait toute autorité aux gradés. (...) Les adversaires du premier ministre utiliseraient les intempéries - qui ont tué 350 personnes et paralysé une bonne partie de l'économie - à des fins poli­tiques. Ils empêcheraient une réponse coordonnée du gouvernement pour saper sa crédibilité, explique-t-on dans l'entourage de Yingluck Shinawatra."
« L’opinion publique en général estime que le gouvernement, installé seulement depuis deux mois, gère au mieux de ses moyens la situation, analyse Surapol Pinpol, journaliste indépendante. Mais si une bonne partie de la population est prête à lui accorder le bénéfice du doute, le camp politique opposé tire à boulets rouges sur Yingluck..."

En bref, ce week-end est décisif à tous points de vue !

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 octobre 2011

3 ans... la lassitude

Lundi dernier, le 24 octobre, cela a fait trois ans que notre dossier est arrivé au DSDW.
Trois ans, donc:  nous y voilà.
Je suis lasse, épuisée et vidée par cette attente qui paradoxalement prend toute la place. Du vide qui prend de la place!!!! Bon, ça me fait quand même sourire.
Mais du vide et de l'attente qui occupent les pensées, les moments, chaque instant, qui sont toujours là en arrière-plan, qui reviennent bien vite dès qu'on vit ou qu'on  s'autorise un moment de joie,  ou un moment où l'on pense à autre chose et tout d'un coup... ça revient, comme une sorte de voile gris qui rend toutes les choses de la vie bien ternes. Elles existent quand même, mais elles n'ont pas le même éclat, ou pas celui qu'elles devraient avoir. Un peu comme les verres à pied dans les pub pour les produits lave-vaisselle miracles, vous voyez ce que je veux dire?  ;-)
Ce que j'éprouve, c'est de la lassitude, de l'usure, de "l'effilochage", petit à petit, insidieusement, de ma volonté, de mon enthousiasme, de ma détermination...
Lassitude - Synonymes: "abattement, découragement, ennui, épuisement, éreintement, fatigue,tristesse, accablement, désespérance": tout ça est vrai, on ne peut plus vrai, en ce moment.
" La lassitude ? (...)  cette fatigue, un moment donné, comme l'ombre d'une faille qui nous assombrit" (ici), c'est exactement ça, vide et sombre...
En bref, et en français dans le texte,  j'en ai marre et je fais la tronche!!! Super, non ? ...Et j'ai bien du mal à prendre du recul. Il faudra bien que ça revienne, et ça reviendra sans doute, mais là, je n'y arrive pas. Je suis juste plombée.
Et depuis le début de mois, je sais que je dois écrire cet article sur les 3 ans... je ne savais pas par quel bout le prendre, j'ai reculé l'échéance, et ces derniers jours, je n'arrivais même pas à envisager d'écrire sur le sujet. Trop "touchy". Du coup, j'ai laissé passer l'échéance, trop dur, enfermée. Et je suis à la bourre, donc ;-).
L'an dernier, j'écrivais: "2 ans se sont écoulés. Déjà. Enfin. Une année encore, seulement? au moins?"
Finalement, cela aura été encore une année...au moins.
Et ça le sera sûrement encore une...au moins.
Aucun apparentement en 2011 à ce jour. 
Malgré une visite de courtoisie de l'AFA cet été, certes.
Et maintenant, les inondations catastrophiques. Le DSDW travaille toujours... mais pour combien de temps? Les AS vont finir par être accaparées, et c'est bien normal, par leur propre situation familiale, par les montagnes de boue qu'il faudra nettoyer, par les difficultés pour aller travailler... Faut-il en déduire que pour cette année, c'est "plié"? Très certainement, malheureusement. D'ailleurs, une bloggueuse américaine raconte déjà comment Holt a reporté son voyage en Thaïlande à une date non déterminée... (ici)
Un peu égoïste vous allez me dire, comme remarque, alors que les Thaïlandais sont noyés jusqu'au cou et qu'un coup d'état menace? Bien sûr que non, je suis évidemment touchée et inquiète de ce qui arrive, de ce qui leur arrive.
Non, juste lucide, en fait. Désespérément lucide. Il y a des jours où j'aimerais être plus naïve, ça doit faire moins mal.     
Pour cette année, donc, je disais: "c'est plié". Et toute une année "blanche", sans aucun apparentement, ça n'est pas bon pour les compteurs... il faut probablement s'attendre à attendre encore au moins un an. Certains couples attendent déjà depuis un peu plus de 4 ans, d'ailleurs...
Et donc s'attendre à refaire notre agrément, en reprenant la procédure à zéro dès janvier.
C'est bien ce que je dis, je suis lasse...


(bon, je ne vois pas bien ce que vient faire la moralité avec la vaisselle propre, en fait, mais bon...)
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 23 octobre 2011

Inondations: comment aider les orphelinats thaïlandais?

Les quartiers nord et est de Bangkok sont touchés par les inondations massives, comme les quartiers Rangsit Pathum Thani, et Don Muang, où se trouve l'aéroport domestique. Les centres de secours sont pleins ().
Or, plusieurs orphelinats se trouvent dans ces banlieues, comme ceux de Rangsit, Pakkred et Phayathai (voir la page FB ici). La photo ci-joint illustre les environs immédiats de l'orphelinat de Phayathai, dont les bâtiments ont heureusement plusieurs étages dans lesquels les enfants ont pu être mis à l'abri, comme dans l'ensemble des orphelinats de Bangkok.
Ce dimanche, l'hypercentre de Bangkok est encore au sec (voir ici), ainsi que l'aéroport international de Suvarnabhumi. Et en fin de semaine dernière, le DSDW continuait à travailler, à tenir les boards comme prévu et à envoyer des mails. Mais pour combien de temps? 
La presse annonce en effet l'inondation imminente du centre de Bangkok (voir ici) et des difficultés majeures mardi, pour accéder à son lieu de travail après ce week-end prolongé en Thaïlande. Difficulté que les collaborateurs du DSDW, pour l'instant au sec, vont également avoir, sans compter leur situation personnelle... 
Nous ne savons pas dans quel orphelinat notre (nos) futur(s) enfant(s) se trouve(nt), mais la situation est vraiment catastrophique, bouleversante et angoissante... même si elle est visiblement sous contrôle dans les orphelinats, pour l'instant.  
Il s'agit vraiment d'une catastrophe majeure, qui va durer  encore un bon mois et demi, selon le gouvernement (). Et l'OMS s'inquiète à juste titre des conséquences sur la santé des populations touchées, car il continue de faire chaud... (video ici)
La Thaïlande a  accepté l'aide de l'ONU...
En contact avec le DSDW, l'association Racines Thaïlandaises collecte des fonds pour venir en aide aux orphelinats de Bangkok. Les dons feront l'objet d'un reçu fiscal et seront déductibles fiscalement pour les donateurs. Pour plus d'informations, n'hesitez pas à contacter l'association  à l'adresse suivante racinesthailandaises@yahoo.fr  et à vous rendre sur son site, , où vous trouverez les coordonnées pour adresser vos dons. Vous vous en doutez, notre chèque part demain... On compte sur vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 20 octobre 2011

Bangkok se résout à être inondée

"Bangkok ne luttera plus. Menacée par les eaux qui ont déjà inondé les banlieues du nord et de l’est, tentant depuis deux semaines de se protéger au moyen de kilomètres de digues faites de sacs de sable, elle se laissera bientôt envahir par l’eau. Les autorités thaïlandaises ont en effet décidé d’ouvrir toutes les écluses de la capitale pour permettre l’évacuation des eaux vers la mer. «On ne peut pas bloquer l’eau indéfiniment (…). Plus nous la bloquons, plus l’eau monte», a déclaré la première ministre Yingluck Shinawatra.
Les 200 écluses que compte Bangkok régulent les quelque 2000 kilomètres de cours d’eau et canaux d’une mégalopole de 12 millions d’habitants. Leur ouverture risque de créer des inondations, mais il n’y a pas d’autre issue que celle-ci pour ôter la pression sur le nord et l’est de la ville (...) L’eau devrait surtout passer à travers la partie est de Bangkok; elle atteindrait le canal de Rangsit, à la limite nord de la ville, dans la nuit de jeudi à vendredi. 
L’annonce du gouvernement a aussitôt provoqué une ruée des habitants vers les supermarchés où les réserves d’eau étaient souvent déjà épuisées. Des bouchons – plus que d’habitude – se sont formés en raison de gens qui fuyaient les zones exposées, selon le Bangkok Post.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 octobre 2011

La lettre du SAI n°9


Le SAI consacre sa 9ème newsletter principalement au Vietnam (ici). Quant à moi, c'est surtout sur son édito que je vais m'attarder quelques instants, puisque c'est la première fois que le nouvel Ambassadeur en charge de l'adoption, Thierry Frayssé, "s'exprime" sur le sujet- à ma connaissance, en tous cas.
Il s'inscrit clairement "dans la continuité de l’œuvre déjà accomplie".  

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 15 octobre 2011

Inondations: panique sur Bangkok

"Bangkok, capitale de 12 millions d'habitants, lutte d'arrache-pied ce jour pour se protéger des pires inondations dans le royaume depuis des décennies, espérant encore épargner complètement le centre-ville et l'aéroport international; une immense zone au nord et à l'est de la mégalopole est noyée depuis déjà plusieurs jours, par endroit sous plusieurs mètres d'eau.
Des sacs de sable ont été empilés les uns sur les autres le long des canaux et du fleuve Chao Praya, et les autorités ont réussi à combler une brèche dans une digue au nord de la ville, dont l'ouverture jeudi avait provoqué la panique pendant quelques heures, sur fond de déclarations contradictoires des autorités."
"Devant la crue phénoménale annoncée pour le 16 octobre, la capitale thaïlandaise tente de s'organiser. Dans l'urgence, la municipalité monte des remparts sur les berges du fleuve, autour de l'aéroport, met en place des ponts temporaires, positionne ses puissantes motopompes, creuse des canaux. Dans les quartiers résidentiels, on élève des fortins devant sa porte d'entrée, on stocke le riz et l'eau potable, on cherche des barques. Tout Bangkok implore la clémence de la déesse des eaux tout en se racontant des histoires pour se faire peur: une centaine de crocodiles se seraient échappés d'une ferme inondée, les morsures de serpents seraient déjà en recrudescence.

Rendez-vous sur Hellocoton !