lundi 28 novembre 2011

37 mois

Jeudi dernier, le compteur a affiché 37 mois. Ce mois est particulièrement vite passé, tellement j'étais speedée par le boulot, je n'ai pas trop eu le temps d'y penser! 
En même temps, on n'est pas débordé de "bonnes" nouvelles de l'AFA en matière d'apparentements! 
Et pourtant, au DSDW, on s'est remis au boulot. A fond.  On ne s'est même jamais vraiment arrêté. La nouvelle directrice a, semble-t-il, pris ses fonctions, et les boards de décembre sont "full-booked": attributions australiennens, américaines, ça repart! Sauf pour la France. Aucune news, aucun contact, rien. Silence radio à l'AFA.  
L'AFA s'est quand même mobilisée face aux inondations, au même titre que les autres agences, gouvernementales ou non, qui travaillent avec la Thaïlande (ici). Toutes ont reçu le mail de demande d'aide et de soutien de la Fondation du DSDW, et l'AFA a mobilisé ses "parents-en-attente", en envoyant à son tour, à tous,  un mail d'appel aux dons et en reprenant celui du DSDW.  Forcément, ça fait du monde !  Pas uniquement aux "attendants" pour la Thaïlande, non, tous pays confondus. Joli geste. J'espère qu'il y aura effectivement des dons... histoire de donner une bonne image de la France au DSDW. Qu'on ne soit pas les seuls à ne rien envoyer, juste parce que les statuts de l'AFA ne lui permette pas de collecter  et regrouper les dons pour les envoyer en son nom...
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Hé bin en voilà quand même des bonnes choses : une nouvelle directrice, et surtout les attribs qui continuent !! Le tour de l'AFA viendra sûrement vite, aller on y croit...

    Mais ton billet suscite chez moi des interrogations.

    Comment se décide la répartition des attribs entre les familles en attente : y a-t-il une file d'attente neutre, avec ttes les familles ttes origines confondues sur la même, ou au contraire est-ce une salariée de l'autorité centrale thaï, qui, les fesses posées sur son siège, décide que les 10 prochaines attributions seront attribuées au Lichtenchtein, pasqu'ils ont un beau drapeau, ou parce que l'autorité centrale lich' vient de lui offrir le calendrier des Dieux du Stade dédicacé et en plus en 3D, et/ou parce que ce pays a fait le plus gros checkos "humanitaire" ???!!

    Ce rapport "humanitaire"/adoption me met très mal à l'aise, et l'appel aux dons aux postulants tout autant. Mais j'imagine qu'on n'a pas les choix face aux USA etc. qui doivent avoir le chèquier généreux et l'autorité centrale bien présente sur le terrain thaï ??...... Menfin quoi qu'il en soit, je trouve cela limite pt de vue éthique. Et cette impression de "retour sur investissement" est effrayante. Et totalement injuste.

    Bon aller, de tout ça je retiens que les attribs existent et arrivent, et je croise les doigts que le tour de l'AFA arrive bientôt ! Alors hop, je t'envoie une hola d'encouragement pr tenir bon !! hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhoooooolaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Kakrine !

    bizz

    Moushette

    RépondreSupprimer
  2. je suis moi aussi mal alaise avec cette histoire de dons. demander a des couples en attente comme nous de faire un chèque a l'organisme qui est charge de l'attribution de notre enfant, c'est pour moi un grave conflit d’intérêt. c'est pour cette raison que je n'ai pas répondu a l'appel au dons. j'ai envoyé un don a une association humanitaire en Thaïlande qui n'a pas de lien avec le DSDW, car les deux ne peuvent pas se mélanger.
    c'est quand même incroyable que ce soit le plus gros chèque qui se voit attribuer des enfants plus vite. c'est pas très intègre tout ça, et c'est a des milliers de km de "l’intérêt supérieur de l'enfant".....

    RépondreSupprimer
  3. @Moushette: Ton portrait de l'AS en déesse toute-puissante des attributions m'a fait mourir de rire !!! Pourtant, qu'on ne s'y méprenne pas, je n'ai rien de particulier contre le Lichtenstein ou son drapeau (sait-on jamais, d'aimables lecteurs de cette contrée alpine sont peut-être venus se perdre par ici).
    La manière dont les AS décident reste pour moi un mystère, même s'il y a en fait des boards d'apparentement hyper sérieux, un peu genre conseil de famille, mais je ne sais pas trop dans quel ordre les dossiers leur sont soumis.

    Concernant les dons, je ne suis pas forcément super à l'aise non plus. Je dois dire que le mail de l'AFA m'a surprise, je croyais que je n'avais pas le droit de faire des dons au DSDW si j'étais en attente d'adoption pour la Thaïlande. Je m'étais d'ailleurs promis de leur poser la question, mais je n'ai pas eu le temps pour l'instant. En l’occurrence, là, l’appel aux dons est fait via la Fondation du DSDW, et pas le DSDW lui-même. Cette Fondation est dirigée par l’ex-directrice du DSDW, que tous ses interlocuteurs connaissent…
    Après, il y a un truc qui s’appelle « le principe de réalité » : je sais, ça sert aussi parfois à cacher la poussière sous le tapis. Mais l’adoption, c’est aussi de la diplomatie. La Thaïlande travaille avec 16 pays d’accueil . Je pense que se contenter d’adresser un petit mot de compassion aux équipes du DSDW dans un tel contexte est insuffisant, lorsque la relation de travail entre l’AFA et le DSDW doit aussi permettre de tisser des liens de façon à ce que l’information circule mieux et que la confiance réciproque s’installe (l’AFA n’existe que depuis 3 ans). Et Dieu sait que je peste assez contre les visites de courtoisie que je juge insuffisantes… mais tellement nécessaires.
    Le statut de l’AFA n’est d’ailleurs pas pour rien dans ce malaise, l’AFA a une marge de manœuvre très réduite. D’ailleurs une Fondation AFA devait être crée (je ne sais pas trop où ça en est) pour permettre un peu de « coopération », pour l’instant chasse gardée du SAI, avec peu de budget et des pays bénéficiaires triés sur le volet… et qui « rapportent » bien plus en nombre d’adoptions annuelles. Le SAI a d‘ailleurs été d’un silence assourdissant depuis le début des inondations en Thaïlande.
    Je ne pense pas que le DSDW ira au plus offrant, les Thaïs étant extrêmement réticents à demander de l’aide à d’autres pays d’une façon générale (cf l’incident diplomatique avec les USA au début des inondations). Le DSDW est également réputé pour son grand respect des règles de la convention de La Haye, un peu comme la Colombie par exemple. J'ai confiance en leur intégrité.
    Je crois donc que l’AFA a fait ce qu’elle pouvait, pour ne pas trop se laisser distancer par les pratiques et les marges de manoeuvres des agences (gouvernementales ou privées) des autres pays. A ce niveau-là, c’est plus une question d’image. Ne rien faire serait perçu comme de l’indifférence, ce qui ne favorise pas la construction d’un lien partenarial durable. Donc il faut faire quelque chose.
    Quant à moi, ce n’est pas par ce biais que j’ai fait un don. Mais j’ai trouvé normal de le faire, car je sais aussi que le budget du gouvernement thaï pour les orphelinats est extrêmement réduit (même si les orphelinats des enfants « destinés » à l’adoption internationale sont carrément "luxueux" par rapport à des orphelinats locaux ou de campagnes, mais principalement grâce aux dons, que ce soit des Thaïs eux-mêmes, des touristes étrangers, des expats ou des adoptants) et que les enfants en ont besoin, dont mes futurs enfants.

    Cela étant, pour Noël, un p'tit calendrier des Dieux du Stade, ça peut faire son p'tit effet... Naaaaaaaaaaaannnnnnnnnn, j'rigole.
    Bises!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    l'association/fondation voulue par Yves Nicolin a bien été créée et collecte des fonds : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Montreuil/actualite/Secteur_Montreuil/2011/06/01/article_un-grand-tournoi-de-golfa-eu-lieu-au-pro.shtml
    Selon cet article elle a une adresse mail, d'une page Facebook, et l'adresse d'un site web est réservée.
    Donc en apparence tout est prêt et je ne comprends pas bien pourquoi l'AFA n'a pas utilisé ce canal pour son appel aux dons.

    Quand au fond, c'est une question importante et qui doit être réfléchie avec beaucoup de recul. Le "principe de réalité" est précisément un facteur de risque particulièrement important en matière d'adoption internationale. Mon sentiment est que si aide il y a, elle doit être faite de façon nettement séparée (afin d'éviter toute interférence entre aide apportée et organisation des adoptions internationales).

    Bruno

    RépondreSupprimer
  5. @Bruno: merci pour l'info sur la fondation, du coup, je ne comprends pas non plus pourquoi ils n'ont pas plutôt utilisé la fondation... c'est d'ailleurs ce qu'a fait le DSDW, il a envoyé des mails de demande de fonds via sa fondation.
    Quant à la "séparation" de la coopération et de l'adoption, je partage ton avis. A mes yeux, il eut été beaucoup mieux que ce soit le SAI qui fasse un appel aux dons, vu que c'est le SAI qui a le budget pour la coopération. Mais le SAI ne considère pas la Thaïlande comme un pays prioritaire dans le cadre de ses projets de coopération: les fonds dont il dispose sont attribués à une petite dizaine de pays, de méméoire (qui inclut les "volontaires pour l'adoption internationale" qui sont dans 7 ou 8 pays, dont le VietNam par exemple). Le SAI, sans toucher à ses budgets de coopération déjà attribués, aurait pu au moins faire une collecte, et transmettre, mais non. Ils ne doivent pas considérer cela comme entrant dans leur mission,j'imagine.
    Donc le SAI ne s'est pas mobilisé. La question est alors: fallait-il ne rien faire parce que le SAI avait décidé de ne pas bouger? Pas simple...

    RépondreSupprimer
  6. En tout cas la séparation des missions humanitaires et adoption est clairement en route à l'AFA, puisqu'Yves Nicolin va se consacrer entre autres à cette association/fondation, et quitter la présidence de l'AFA, dixit son éditorial dans le dernier bulletin AFA :
    http://www.agence-adoption.fr/home/spip.php?article397

    Souhaitons que cette transition se passe bien et qu'Yves Nicolin puisse être efficace dans les nouveaux objectifs qu'il se donne.

    Bruno

    RépondreSupprimer