dimanche 22 novembre 2009

Egoïste!

Sur son blog, JVM a récéemment écrit: "l'une des phrases que j'ai dite (et même écrite dans un article pour La Croix) m'est souvent reprochée, et plus elle m'est reprochée, plus je suis heureux de l'avoir dite, car cela veut bien dire qu'elle porte à réflexion et, j'espère à moyen terme, changer les avis sur l'adoption. Cette phrase c'est : "L'adoption est un geste égoïste !". Pour la petite histoire, elle ne m'est jamais reprochée par les adoptants mais par tous les quidams qui ne connaissent pas trop le sujet. Et oui pour beaucoup l'adoption reste un geste humanitaire, c'est sur cette fausse vérité que surfent les trafiquants d'enfants comme l'Arche de Zoé ou ceux qui pour diverses raisons cherchent à détruire et à déconsidérer l'adoption."

Voilà qui fait un bien fou! Effectivement, y'en a marre d'entendre "c'est bien ce que vous faites", "c'est beau ce que vous faites", "c'est courageux ce que vous faites": Non, non et re-non!
Nous n'avons pas une démarche humanitaire, nous ne nous sommes pas transformés en Mère Thérésa sous l'effet de l'infertilité. L'adoption n'est pas un acte humanitaire. D'ailleurs, nous souhaitons adopter des enfants en bonne santé, nous souhaitons juste que ça se passe bien.  Notre objectif n'est pas de "sauver un enfant", ou de faire une bonne action.
D'ailleurs, quand un couple annonce "nous mettons un bébé en route", personne ne dit "c'est bien ce que vous faites", "c'est beau ce que vous faites", "c'est courageux ce que vous faites", non?Nous voulons JUSTE fonder une famille. Egoïstement? oui sûrement, comme tout le monde. Egoïstement, sûrement pas seulement. Simplement, nous ne pouvons pas fonder une famille "biologiquement". Alors, nous adoptons.

Nous  adoptons des enfants "déjà faits", qui ont besoin de parents comme nous avons besoin d’enfants. C’est pour nous, pour nous faire plaisir, pour fonder NOTRE famille, que nous avons décidé d'adopter. C'est notre façon à nous d’avoir des enfants. On est bien loin de l’action humanitaire, non?
C'est vrai que l'adoption internationale fait que les enfants adoptables le sont surtout dans des pays plus pauvres: il n'est par exemple presque pas possible d'adopter dans un autre pays de l'union européenne (quelques exceptions: le Portugal, la Pologne...). Pourquoi? c'est une grande question. Les pays "développés" considèrent que l'adoption nationale est  largement possible, donc qu'il est inutile de s'ouvrir à l'adoption internationale... (ce serait trop long à développer, c'est un autre sujet, je le garde pour une autre fois!) Pourtant, ayant une partie de ma famille en Allemagne, j'aurais bien adopté dans ce pays, mais ce n'est pas possible.
Alors, comme on adopte dans les pays dits "pauvres", on mélange tout, et l'adoption devient un acte humanitaire.   Eh bien non. Nous n'arrivons pas en sauveur. Nous arrivons avec beaucoup d'humilité, avec une reconnaissance profonde et sincère envers ce pays qui aura accepté de nous confier des enfants, nos enfants. Une fierté d'être "choisi" par ce pays, pour avoir cet honneur. 
Une adoption qui se ferait dans le seul but humanitaire serait sûrement  vouée à l’échec, je ne vois pas comment cela peut faire fonctionner une famille sainement. 
Alors oui, nous sommes égoïstes. Car dans notre démarche de futurs parents réside aussi l’idée égoïste de fonder notre famille. Et d'avoir plasisir à être parents, à avoir des enfants.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. L'adoption n'est pas un acte humanitaire.
    Par Mohamed Al-Haddad.

    Publié le 11 novembre 2007 dans Courrier International.

    RépondreSupprimer
  2. bin moi le mot égoïste m'évoque plutot la pub de goode pour le parfum d ce nom, plutot que ce que je ressentais pour mes enfants avant et ce que je ressens depuis qu'ils sont là. j'aime pas trop ce mot, je trouve qu'il est trop provoc' et ne colle pas à la réalité, du coup j'ai mis ma touche HK dans les commentaires chez jvm !!!

    RépondreSupprimer
  3. Oh que oui, je suis d'accord avec toi à 300% (et je pense même depuis bien longtemps que de la même façon vouloir un enfant biologique est aussi un geste égoïste avant tout, n'en déplaise à certains, et quand on commence à l'attendre un peu trop longtemps, on en a bien la confirmation je trouve !).
    Mais cela n'empêche pas la générosité après en temps que parents (bio ou adoptifs d'ailleurs).
    Mais oui j'ai adopté par égoïsme, nullement pour faire un geste humanitaire (à aucun moment) juste pour pouvoir être une maman, et avoir une famille, ma famille.
    Mais tu verras, cela fait un bien fou d'être égoïste (et persévérant dans nos cas!!) car l'amour d'un enfant n'a pas d'égal...
    Bonne nuit et bon courage pour la nouvelle semaine d'attente.
    Bises
    Virginie, maman d'Anaïs

    RépondreSupprimer
  4. clap clap clap .... bravo, c'est exactement ca, je l'aurais pas mieux dit. on est pas des mères thérésa !!!!

    j'ai presque envie de le copier coller sur mon blog ce poste, car je suis pas sur de mieux l'exprimer que toi.

    RépondreSupprimer
  5. Moushette,
    je suis effectivmeent d'accord avec toi et ton commentaire chez JVM: l'adoption ce n'est pas seulement égoïste, comme je l'ai écrit - mais je n'ai pas développé, emportée par mon élan et par la possibilité de me défouler sur ces "bondieu-niaiseries" qu'il faut supporter!! un trop-plein sûrement ;) LOL...
    Effectivement, le fait d'être égoïste n'est ni l'idée première ni le ressenti essentiel que j'éprouve tout au long de cette démarche. Ce que je ressens en tout premier lieu, c'est de l'amour, c'est de faire un acte d'amour... et une immense joie, très profonde, presque grave .
    Et aussi un mélange d'humilité et de fierté... (vais-je y arriver? va-t-il/elle nous adopter ... et youpi! c'est mon enfant!) et pour finir... un pincement au coeur de ne pas encore y être!
    merci de ton regard toujours avisé et affuté!
    Kakrine

    RépondreSupprimer
  6. de rien kakrine, contente de voir que tu es d'acc' car personne ne m'a trop répondu sur le blog de jvm ! du coup je me suis dit que je devais etre trop hk comme d'hab' !!!

    RépondreSupprimer
  7. j'ai pas trouvé ton commentaire trop HK du tout! et l'anecdote de la couche m'a bien fait rire!!

    RépondreSupprimer
  8. Je connais des personnes qui ont adopté, c'est un long parcours.....Je te souhaite de réaliser ton souhait.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour a tous, je m'apelle Isabelle, j'ai 32 ans ;en ce moment je me balade sur le web et je realise a quelle point il est important de propager la Verite sur nos sentimments en tant qu'adoptes. Originaire de coree de sud , je pense avoir une longue experience dece qu'est qu'etre adoptée. Concernant le point de vue de la personne JVM et cie, je suis d'accord a 200 pourc aussi. Savoir que les parents adoptifs ont AUSSI besoin de l'enfant permet d'equilibrer la balance et evite la culpabilisation excesive qui peut devenir un poison a l'age adulte........ car je sais maintenant que les effets sur la vie de l'adopte ne se voient que sur le long terme. Dans tousles cas , je suis d'acord aussi pour repeter que les l'adoption, c'est "certains enfants pour certains parents"qui d'ailleurs ont comme tout le monde avec leurs qualite mais aussi leurs defauts....L'adoption, un TREEEEEEEEES long chemin qui ne s'arrete que le jour du grand depart.......................

    RépondreSupprimer